↑ Revenir à Bruxelles

Brusseleir

Prononciation:

Les voyelles:

  • Les voyelles brèves (a, e, i , o , u) se prononcent comme en français.
  • ae se prononce comme dans mâle, pâle.
  • aïe se prononce comme dans gouvernail, éventail.
  • au se prononce comme dans haut.
  • se prononce comme dans show.
  • eui se prononce comme dans feuille.
  • ée se prononce comme dans cake.
  • ei se prononce comme dans paye, pei (ou comme le ij à la flamande dans voorbij).
  • eu se prononce comme dans creux.
  • ïe se prononce comme dans quille.
  • oe se prononce comme dans four.
  • ou se prononce comme dans moule.
  • oïe se prononce comme dans houille.
  • üe se prononce comme dans pue.
  • ïa / ïo se prononce comme le y dans le mot yacht.

 

Les consonnes :

  • g peut se prononcer comme dans grand ou comme le g à la flamande dans gaan.
  • gh se prononce comme le ch à la flamande dans achter.
  • j peut se prononcer comme dans yacht ou comme dans jour.
  • tje se prononce tche (comme dans tchèque).
  • ch se prononce comme dans cheval.
  • sch se prononce à la flamande comme dans school.

 

Un petit dictionnaire du brusseleir des bars de Bruxelles :

 

A

A scholle « une vieille plie séchée » : formule peu élégante adressée à une femme.

Aarmoei : une poire, un dupe.

Aemelaïeke: sournois, hypocrite.

Afkrabsel van metekaus klüete: (insulte) rognure de testicules de singe.

Aftrekke: décapsuler.

Ajoen oignon : agent de police.

Ambrasmoeker : prétentieux personnage.

Architek : dément (surtout « schieve architek »).

Avoir un oeuf à peler : avoir un compte à régler (avec quelqu’un).

 

B

Babeleer : bavard.

Ballekesdéef: (insulte) voleur de boulettes.

Bastoed : bâtard.

Battre le beurre : s’embrouiller.

Bèdepisser, bèdezaïeker: (insulte) qui fait pipi au lit, froussard.

Beideleir: mendiant.

Bichke: (mot tendre) petite bête.

Blae üegh: oeil au beurre noir.

Bloquer : étudier avec acharnement.

Boentje : béguin

Brol : machin, désordre

Brosser : ne pas assister au cours, sécher.

Buse : échec (à l’école)

Buser : faire échouer (à l’école)

C

Caberdouche : bistrot.

Caricoles : bigorneaux.

Cavitje : estaminet.

Chercher misère : chercher noise

Chique : bonbon ou gomme à mâcher.

Chnick : genièvre,

Copion : antisèche

Crolle : boucle de cheveux.

Crollé : frisé.

Cumulet : culbute.

Cuyte : vieille bière bruxelloise.

D

Dikke nek : prétentieux.

Dikke papzak : gros lard, obèse.

Drache : pluie battante.

Druuge leiver : « foie sec », ivrogne.

Duigeneet : vilain garçon, sale gamin.

E

En stoumelinks : en cachette, derrière le dos, sans se faire remarquer

F

Faire de son nez : rouspéter, se croire malin, causer de l’embarras

Farocrate : grand amateur de faro.

Flessevringer : un « tord-bouteille », un buveur

Froecheleir : peloteur.

Froucheler : peloter

G

Geneiveineus : ivrogne.

Geneivelist : amateur de genièvre et d’alcool.

Geneivelvoenk : ivrogne.

God verdom : nom di djû

Goulafre : goinfre

Guindaille : beuverie d’étudiants (si si guindaille est un mot bruxellois)

H

Half en half : bière composée pour moitié de lambic, pour moitié de faro.

Hamelaaike : hypocrite.

Hei eit en et gelakas en spons : il a une éponge pour estomac.

K

Ket : gamin, gars.

Ketje : titi bruxellois.

Kicker : football de table, « baby foot ».

Kiekefretters : « mangeurs de poulets », habitants de Bruxelles.

Kluutzak : idiot, stupide.

Kot : chambre d’étudiant, d’où koter : loger dans une petite chambre.

Krimineilestrondzat : extrêmement saoul…

Krimineilzat : très saoul.

Kwaksmoel : « gueule à goutte », ivrogne (la Kwak est une bière servie dans des verres particuliers).

L

Labbekak : bavard.

Lawaaitmoeker : personne bruyante.

M

Maf : fou, cinglé.

Meï : bonne femme, gonzesse. Cf. Peï.

Menneke : gamin.

Minerval : frais d’inscription ou de scolarité

O

On de comptoir plekke : « coller au comptoir », être saoul.

P

Peï : mec (pays).

Pils : n.f. une bière blonde (pilsener)

Pisseur de comptoir : client qui s’attarde au comptoir d’un café en y débitant des fadaises

Potten zoieper : buveur invétéré qui supporte l’alcool

R

Raconter des carabistouilles : raconter des bêtises, des histoires sans queue ni tête.

Rotzak : sac de pourritures.

S

Scheilzat : très saoul

Stameneigast : habitué de cafés, pilier de comptoir.

Stoeffer : vantard

T

Tof : épatant, chic, élégant.

Tonneklinker : un « penche-tonneau », un ivrogne

Trekploste : pilier de cabaret.

W

Wallebak : ivrogne

Z

Zattekul : l’ivrogne.

Zene smoel past op al de geloeze : sa gueule s’adapte à tous les verres.

Zievereer : bavard, raconteur de carabistouilles, littéralement: « baveux », d’où radoteur (Delcourt) zot fou.

Zwanseur : blagueur, fêteur, bon vivant.

 

Non classé

 

Tonneklinken: Littéralement « qui fait pencher le tonneau » ; de fait les sans-le-sous aller renverser les tonneaux encore quelque peu imprégnés de bière et de lie les lendemains de cabaret.

Pisseur de comptoir: client qui s’attarde au comptoir d’un café en y débitant des fadaises lorsque la patronne est une belle bozinne.

On de comptoir plekke: (coller au comptoir) être saoul

Druuge leiver: (foie sec) ivrogne, buveur

Farocrate: nom donné, jusqu’en 1914, aux grands amateurs de faro

Flessevringer: (tordeur de bouteilles) buveur

Geneivelist: qui aime le genièvre et l’alcool!

Kwaksool: (gueule à goutte) ivrogne

Trekploste: pilier de cabaret

Pottezoieper: se dit de quelqu’un qui sait boire beaucoup de pots

Zen sinool past op al de geloeze: sa gueule s’adapte à tous les verres

Stameneigast: habitué de cafés, pilier de cabaret

Wallebak: ivrogne

Hei es weine ki in de patâte: (il est encore dans les patates)

Hei eit en struutche in zen uug: (il a un fétu de paille dans l’oeil)

Hei eit en et gelakas en spons: (il a une éponge pour estomac)

Zat, scheilzat, krimineilzat: saoul, trés saoul, super saoul

Krimineilestrondzat: gradation de l’ivresse

Zatlap, zattekul, geneiveineus, gneivalvoenk: ivrogne